Adopter un compost chez soi est-il obligatoire ?

juin 19, 2024

Depuis le début de l’année, le compostage est devenu obligatoire en France pour tous les particuliers et professionnels qui produisent des biodéchets. Ce dispositif, qui s’inscrit dans la loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire ou AGEC, a pour objectif de diminuer considérablement la quantité de déchets organiques jetés à la poubelle et de permettre une gestion plus durable des ressources. Loin d’être une simple contrainte réglementaire, l’obligation du compostage répond à de multiples enjeux environnementaux, économiques et sociétaux majeurs. Découvrez dans cet article les différents enjeux d’un compost obligatoire.

Les enjeux économiques du compost obligatoire

Le compost obligatoire est une démarche de transition écologique qui permet de diminuer l’impact environnemental des déchets et de promouvoir une gestion plus durable des ressources.

Lire également : Les plantes résistantes à la sécheresse pour un jardin facile d’entretien

Réduire les coûts de traitement des déchets organiques pour les collectivités locales

Les biodéchets, quand ils ne sont pas valorisés, représentent une charge considérable pour les collectivités locales, qui doivent assurer leur collecte, leur transport et leur traitement. L’enfouissement ou l’incinération de ces déchets implique des coûts élevés, sur le plan financier et environnemental. Ainsi, ces procédés requièrent des infrastructures lourdes et consomment des ressources énergétiques importantes. Vous pouvez obtenir plus de détails à ce sujet en lisant cet article qui vient de sortir sur sonantes.fr.

En outre, le compostage est une option bien plus économique et écologique à la gestion des biodéchets. En favorisant la valorisation des déchets organiques sur place ou à proximité, le compostage diminue significativement les coûts de collecte et de transport. Aussi, le compost produit peut être choisi au lieu d’utiliser des engrais chimiques, c’est une véritable économie supplémentaire pour les collectivités locales qui entretiennent des espaces verts.

Lire également : Débarrassez-vous des rongeurs avec le service de dératisation Paris 18

Encourager l’agriculture durable et la production locale d’amendements organiques

Le compost, qui vient de la transformation des biodéchets, est un amendement organique essentiel pour les sols. Riche en nutriments et en matière organique, il optimise la structure du sol, favorise la croissance des plantes ainsi que la rétention d’eau. Son utilisation permet de diminuer l’usage d’engrais chimiques, qui peuvent avoir des effets négatifs sur l’environnement et la santé humaine.

L’obligation du compostage améliore le développement d’une agriculture plus durable et respectueuse de l’environnement. Grâce à la production locale des amendements organiques de qualité, les agriculteurs peuvent diminuer leur dépendance aux engrais chimiques et participer dans la préservation des sols et des ressources en eau. Aussi, le compost favorise la biodiversité parce qu’il engendre un habitat favorable aux micro-organismes et aux vers de terre, acteurs essentiels de la fertilité des sols.

Créer des emplois dans le domaine du compostage et de l’économie circulaire

Le développement du compostage est suivi par la création d’emplois dans certains secteurs comme :

  • La collecte ; 
  • Le traitement et la valorisation des biodéchets ; 
  • La fabrication et la vente de composteurs et d’équipements de compostage ; 
  • La formation et l’éducation à la pratique du compostage.

En effet, l’obligation du compostage favorise l’économie circulaire en encourageant la création de nouvelles filières de valorisation des déchets et en mettant en avant l’émergence de nouveaux métiers. Ces emplois, parfois locaux et non délocalisables, sont favorables pour la revitalisation des territoires et la création de nouvelles dynamiques économiques.

Ses enjeux environnementaux

Le compost obligatoire présente de nombreux enjeux environnementaux 

Diminuer la quantité de déchets organiques jetés à la poubelle

Les biodéchets, composés principalement de déchets alimentaires et de déchets verts, représentent près de 30% des ordures ménagères résiduelles en France. Quand ils sont jetés à la poubelle, ils se décomposent en milieu anaérobie dans les centres d’enfouissement, produisant du méthane, un gaz à effet de serre extrêmement plus puissant que le CO2 en matière de réchauffement climatique.

Le compostage, en permettant la valorisation des biodéchets à la source, réduit considérablement la quantité de déchets transmis en décharge. Cette diminution des déchets organiques permet de limiter les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre le changement climatique.

Limiter les émissions de gaz à effet de serre issues de la décomposition des biodéchets

La décomposition des biodéchets en milieu anaérobie dans les centres d’enfouissement provoque non seulement du méthane, mais aussi du CO2, un autre gaz à effet de serre qui favorise le réchauffement climatique. Par ailleurs, cette décomposition déclenche des jus polluants nommés lixiviats, qui peuvent contaminer les sols et les ressources en eau.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés